Pages

mercredi 4 novembre 2009

Tapis Volant #11 : Koala, Frag, Scarabés & Cathédrale

#Informatique & LL : Le Koala Karmique est de sortie !

Non, contrairement à ce qu' indique le titre de l' article, je n' ai pas fumé de Ganja en écoutant Within You Without You des Beatles, j' ai juste testé la nouvelle mouture d' Ubuntu, la version 9.10 alias « The Karmic Koala ».


9.10

Comme toute nouvelle version de l' OS Linux basé sur Debian, Ubuntu Karmic Koala arbore un numéro de série qui ne suit pas le précédent. Pourquoi est-on passé d' une version 9.04 à 9.10 ? Et bien, ça ne vous aura pas échapper que nous sommes en 2009, et que le mois d' Octobre est le dixième mois de l' année, et voilà ! Ubuntu 9.10 est sorti le 29 Octobre dernier. Le choix du nom ne s' est pas fait non plus au hasard, le karma est « la somme de ce qu’un individu a fait, est en train de faire ou fera ». Ubuntu 9.10 capitalisera donc les avancées des versions précédentes... C'est qu' ils en ont de l' idée chez Canonical !

Évolutions & nouveautés

Ubuntu 9.10 sera doté du noyau Linux 2.6.31. C'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. En adoptant ce noyau, Ubuntu devient l' un des premiers systèmes d' exploitation à gérer la norme USB 3.0. Le système de fichiers Ext4 sera installé par défaut, ce qui, couplé avec le gestionnaire de démarrage Grub2, fera démarrer votre machine en une poignée de secondes. La dernière révision de Firefox 3.5 fera son apparition ainsi qu' une meilleure gestion des clefs 3G. La nouvelle interface Gnome 2.28 fait évoluer le bureau Ubuntu de base, avec de nouvelles icônes, le logiciel de messagerie et voie sur IP Empathy. Petite révolution, le Koala gèrera enfin correctement les pilotes des cartes graphiques ATI Radeon. La Logithèque Ubuntu fera aussi son apparition, fonctionnant un peu sur le modèle de l' AppStore de l' iPhone. Enfin, une nouvelle variante d' Ubuntu verra le jour, basée le bureau LXDE, elle pourra s' installer sur vos vieux Pentium 2, son nom est Lubuntu.

#Gaming Libre : Urban Terror

Le monde de la fac est impitoyable. Aujourd'hui encore, un chargé de TD ne vous a pas loupé, et vous rentrez chez vous avec des envies de meurtre. Ah ! Si vous aviez un bon vieil AK47 ! Bon, arrêtons de faire l' apologie de la violence physique, et parlons plutôt de choses sérieuses. Voilà un petit jeu libre qui devrait vous détendre, j' ai nommé Urban Terror...

Quake, vous connaissez ?

Dans les années 90, un FPS (First Person Shooter) futuriste faisait sensation sur toute les consoles de jeux, le fameux Quake. Le troisième volet de la série, Arena, à fait un véritable carton. Sa sortie sur PC a ouvert la porte aux concepteurs de « mods », des variantes du jeux faites « maison » par des programmeurs amateurs (ou pas d' ailleurs). Le 5 Août 2000 sortait la première version du mod Urban Terror. Quelques années plus tard, le moteur graphique de Quake 2 est libéré et Urban Terror devient un jeu à part entière.

Bing, bing... Boom !

Urban terror ne se place pas dans l' univers de Quake, mais plutôt à l' époque actuelle. Pas vraiment de scénario dans ce FPS multi-joueur, vous incarnez soit un membre de SWAT (anti-terroristes), soit des Red Dragons (terroristes). Une multitude d' armes est à votre dispostion, du pistolet au lance-grande en passant par les fumigènes et sans oublier les protections en kevlar. La véritable originalité du jeu est dans sa recette. En effet, il intègre beaucoup d' éléments réalistes (maps, équipements), tout en y ajoutant un pointe de fun dans le gameplay, comme les déplacements qui sont très rapides. Vous pouvez par exemple sprinter, puis sauter et rebondir sur un mur pour achever un ennemi en lui sautant dessus. Plusieurs modes de jeux sont disponibles, dont le mode Bomb, Capture The Flag ou Free For All. De nombreux serveurs proposent des maps variées, allant de la traditionelle ville à la salle de bain de géant. Bref, le principe de ce jeu est le plaisir avant la réalité. www.urban-terror.fr

#Bonus Track : The Beatles, Revolver remastérisé

Le 9 Septembre 2009 (re)sortait les 13 albums des Beatles. Connaissant particulièrement leur œuvre sur vinyle (merci Maman !), je me suis donc mis à l' écoute de la version remastérisée de Revolver, sorti originellement en 1966. L' emballage, avec l' artwork original de Klaus Voorman, n' est pas en Jewel Case mais en carton, un peu comme les doubles 33 tours de l' époque, contenant le CD et un livret retraçant l' histoire de l' opus avec des photos des Fab Four au moment de l' enregistrement. CD inséré dans le lecteur et, surprise, avant l' entame de Taxman résonne un 1, 2, 3, 4 qui n' était pas là dans le 33. Les titres sont toujours aussi bon que sur vinyle, mais la qualité d' écoute en stéréo est nettement supérieure. Les voix sont plus détachés des instrument, ce qui rend certains chorus plus audibles, notamment sur She Said She Said. Cet album reste une référence, avec des titres comme Yellow Submarine, Eleanor Rigby et Tomorrow Never Knows.

#A la découverte de Rouen... La Cathédrale

Nouvelle venue dans Tapis Volant, voici la rubrique « Patrimoine », qui a pour but de faire découvrir aux étudiants la richesse architecturale et historique rouennaise.
Classiquement, l' un de premiers monuments que l' on va voir à Rouen est la Cathédrale Notre-Dame. Celle-ci est nettement moins connue que son homologue parisienne, pourtant, elle vaut le coup d' oeil. Construite entre 1020 et 1884, elle est le siège du Primat de Normandie, l' archevêque de Rouen. Son style est purement gothique, sa façade occidentale, celle que l' on voit en venant de la rue du Gros-Horloge, est encadrée par deux tours : la Tour Saint-Romain et la Tour de Beurre. Une tour-lanterne se trouve sur la croisée du transept, celle-ci se termine par une flèche de 151 mètre de haut, ce qui en fait la plus haute tour de France, et du monde de 1876 à 1880. La guerre n' épargna pas ce monument qui fut à maintes reprise restauré.

Enregistrer un commentaire