Pages

mercredi 3 mars 2010

Tapis Volant #15 : FreeCol

Souvenez-vous, vous n' étiez pas nés... En 1492, un navigateur du nom de Cristophe Colomb pose un pied en Inde après avoir découvert une nouvelle voie maritime par l' Ouest... Et non ! Raté ! Il venait juste de découvrir (officiellement) l' Amérique. Enfin les Antilles, mais on va arrêter de chipoter. Cette découverte qui allait révolutionner le monde sert de point de départ à FreeCol, un jeu de stratégie au tour par tour, fresque historique retraçant la colonisation des Amériques par les européen. Ou presque.

Coloniser et s' affranchir

Comme dans tout bon jeu de stratégie géopolitique, vous incarnez un leader d' une puissante nation qui doit mener ses troupes militaires, ses commerçants et ses civils à l' Âge d' Or. Bref, vous devez faire de votre pays le premier empire colonial, le plus grand, le plus puissant, le plus prospère. Mais ce postulat ne vaut que pour la première phase de la partie. En effet, vous vous rendrez vite compte que le souverain de votre nation se sert des colonies pour combler son déficit budgétaire, et faisant pleuvoir les impôts sur vos pauvres colons. Pourquoi, dans ces conditions, ne pas déclarer l' indépendance ?


Tour par tour

Civilization avait apporté en son temps une vrai notoriété au jeu de stratégie géopolitique au tour par tour. FreeCol, par ses graphismes un peu surannés fait penser par certains aspects Civ3, pourtant le gameplay du jeu, bien que similaire est différent. Le but n'est pas le même, dans Civilization, vous devez faire grossir votre nation de la préhistoire à la conquête spatiale. Dans FreeCol, l' accent est porté sur la Renaissance, les premiers mouvements de colonisation, et le commerce entre la Vieille Europe et le Nouveau Monde. On se rapproche plus d' un jeu comme Anno ou The Settlers dans l' esprit. Pourtant il y a des similitudes avec Civilization : vous devez gérer les productions de bâtiments de vos villes et une sorte de Civilopédia est intégrée au jeu.

Enregistrer un commentaire