Pages

jeudi 12 mai 2011

Tapis Volant #26 : À la découverte du Havre... Auguste Perret

Père de la reconstruction havraise, l’architecte Perret n’a pas toujours connu la gloire. Récompensé pour son travail cinquante ans après sa mort, l’UNESCO lui a reconnu un savoir-faire inégalé. Qui est Auguste Perret ?

Auguste Perret est né en Belgique, dans la région de Bruxelles, à Ixelles en 1874. Son père était tailleur de pierre, et son grand-père carrier. Très jeune, il s’intéresse aux procédés de construction moderne, au sein de l’entreprise familiale. Suivant les cours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, il décide de devenir architecte. Reprenant l’entreprise de ses parents avec ses deux frères, il devient l’un des premiers entrepreneurs à utiliser le béton armé dans la construction de bâtiments. Il acquiert ses lettres de noblesse dès 1913 en édifiant le Théâtre des Champs-Élysées. Favorable à la construction de buildings, il théorise le plan libre, basé sur la structure porteuse, ou ossature, et le remplissage par cloisonnement. Il va ensuite enchaîner les grandes constructions publiques : la tour Perret à Grenoble, la chapelle de la Colombière à Chalon-sur-Saône, ou encore les bâtiments administratifs de la Marine à Paris. Puis vient la guerre, suivie de la période de la reconstruction. Il faut que cela soit rapide, économique et solide. Le béton armé est la solution, il faut donc faire appel au maître du genre. Ainsi, Perret va superviser et concevoir le nouveau centre-ville du Havre, devant accueillir près de 10 000 logements. Il édifie l’Hôtel de Ville, la Porte Océane, les habitats ISAI ou encore l’Église Saint-Joseph. Il ne verra pas son œuvre terminée puisqu’il meurt en 1954. Par la suite décrié dans les années 60 et 90, son style alliant classicisme et béton armé sera enfin acclamé par les pairs de l’architecte dans les années 2000.


« Un intellectuel est un type qui est rassuré quand il n’est pas compris ». P. Perret.
Enregistrer un commentaire