Pages

samedi 9 février 2013

Royal Revolt !
Que la bataille pour le royaume commence !

Il est dans le domaine ludique - jeux de plateau, de cartes, vidéo... - un thème récurrent et universel que celui de la chevalerie. Qui, en effet, n'a jamais rêvé d'aller secourir une princesse en détresse dans un univers médiéval fantasy, tel Mario... euh... Romualdo allant rejoindre la belle et néanmoins intrépide Fantagaro dans la Caverne de la Rose d'Or ? Qui n'a jamais rêvé de se faire acclamer par toute un peuple en entrant sur un terrain de joute, We Will Rock You de Queen retentissant dans le stade, tel Heath Ledger dans Chevalier ?

Ne vous cachez pas, je vois les étoiles scintiller dans vos yeux. J'ai une bonne nouvelle pour vous. Royal Revolt ! c'est un peu de tout cela à la fois, saupoudré d'épiques batailles à la Seigneurs des Anneaux. Car, oui, ce petit jeu, c'est un peu le Retour du Roi. Recrutez de fidèles soldats, et partez la reconquête de votre couronne !

L'écran titre du jeu sur un Nexus 4. Oui. Un Nexus 4.
L'histoire de Royal Revolt ! est simple, mais plutôt efficace. Un an avant les événements du jeu, votre père, le Roi, vous envoi dans un pensionnat pour jeunes aristocrates gâtés et maladroits. Vous y apprenez l'art de la guerre et de la politique, devenant un fieffé souverain. Malheureusement, votre père décède, et lorsque vous revenez en votre royaume, diplôme de Roi en poche, vos oncles et tantes vous écartent du trône. Mais vous avez décidé de ne pas vous laisser faire. Vous êtes désormais assez grand et mature pour gérer les affaires de votre royaume comme vous l’entendez. Heureusement, une partie de votre peuple vous est resté loyal et est paré à vous prêter main forte dans votre quête de pouvoir. Que la bataille pour le royaume commence !

La mécanique du jeu est simple à comprendre. La progression est très évolutive, les premiers niveau n'étant que des tutoriels vous permettant de vous familiariser avec les rouages du commandement de l'armée. Royal Revolt ! se situe entre un A-RPG, un hack'n'slash à la Diablo et un jeu de stratégie en temps réel. Le résultat se rapproche d'un tower defense inversé, ou vous ne jouez pas le rôle du défenseur devant ralentir la progression d'unités ennemis en construisant des tourelles sur leur chemin, mais, au contraire, d'un attaquant devant détruire les unités disposées par votre ennemi afin de parvenir jusqu'au porte de son château, et le débusquer.

Votre rôle de leader charismatique vous confère toute sorte de pouvoir, comme soigner vos alliés, lancer des boules de feu pour brûler des barricades en bois, donner des coup de marteau pour détruire les murs en pierres, empoisonner vos ennemis... Mais voilà. Vous n'êtes limité qu'à deux pouvoirs actifs. A vous de choisir quelles capacités utiliser durant la partie afin de bâtir la meilleure stratégie possible. Ces pouvoirs peuvent être améliorés, moyennant quelques pièces d'or accumulées durant vos divers pillages.

Il en va de même pour les unités que vous employez. Vous commencerez votre partie avec de simples soldats, tout droit sortis des champs avoisinants, munis de fourches pour attaquer vos ennemis. Viendront ensuite se joindre des archers, des mages, puis des balistes. Chacune de ces unités évolue au gré de l'or que vous y investissez, les soldats devenant chevaliers, les archers des rangers, les balistes des canons... Enfin, de la même manière, vous pouvez améliorer votre propre équipement, vous permettant ainsi d'améliorer votre charisme, votre défense, et votre attaque.

Il parait qu'il y a une grosse teuf dans ce château. On y va ?
Lorsque vous débutez un assaut, vous êtes seul sur le champ de bataille. Une petite jauge bleu en bas de votre écran - la jauge de charisme - vous indique à quel moment vous pouvez appeler à votre rescousse une unité supplémentaire. Cela va très vite : dès le début vous pouvez ainsi convoquer trois ou quatre soldats, voire un ou deux archers. La jauge se remplie régulièrement, aussi, il vous faut appeler des unités environ toutes les deux à trois secondes. Le but est de se retrouver avec le plus d'unités possibles devant les portes du château, afin que son occupant capitule le plus rapidement possible.

D'un point de vu technique, le jeu est extrêmement bien réalisé. Les graphismes, colorés et enfantins, sont tout de même d'une complexité impressionnante pour un jeu sur smartphone, mélangeant habilement 3D et textures d'une finesse remarquable. Le jeu est très agréable à jouer, la difficulté est très bien dosée. Si certains niveaux vous paraîtront facile, d'autres constitueront de vrais défis. La durée de vie du jeu est fortement allongée par la rejouabilité de ses niveaux. Vous aurez en effet plusieurs prétextes pour recommencer un assaut : obtenir les trois étoiles, gagner plus de pièces d'or, battre de nouveaux records...

Le jeu est gratuit. Il a donc des fonctionnalités d'in-app purchase, matérialisées par une boutique. Cependant, vous ne serez pas harcelé de pubs intempestives, ni de lourdes incitations à délier votre bourse à euros pour acheter des pièces d'or. De plus, il n'est pas très compliqué de se fournir en précieux métal jaune. En effet, des défis journaliers vous rapportent bon nombre de piécettes. De plus, si vous lancez l'application au moins une fois par jour, vous gagnerez d'autres pièces d'or. Enfin, le partage de vos scores sur le réseau social Facebook vous permet de gagner dix pour cent d'or supplémentaire. A mon sens, l'achat d'or n'est pas à conseiller, l'intérêt et la durée de vie du jeu s'en trouveraient réduits.


Royal Revolt ! est un excellent jeu, disponible gratuitement tant pour iOS  qu'Android et qui vous procurera des heures de plaisir vidéoludique. Prenez votre épée, travaillez votre charisme, amassez un maximum de pièces d'or et entrainez votre armée pour reconquérir votre trône !
 
Non, ce n'est pas la route des château de la Loire.
Royal Revolt ! est édité par Flare Games. Disponible gratuitement sur le Google Play Store et l'Apple App Store.
Enregistrer un commentaire